Un élan de solidarité, bravo aux Magnycois !

Chaque année, le premier week-end de Décembre est l’occasion de démontrer un élan national de solidarité lors du Téléthon.

Grâce à l’implication et l’énergie de son Président, de ses équipes et de l’ensemble du réseau associatif de Magny-Les-Hameaux, c’est finalement toute notre communauté et notre ville qui battent pendant 30 heures au rythme de la générosité et du Téléthon.

 

Cet « esprit village » qui nous caractérise et qui rend possible une mobilisation et une réussite de cette ampleur doit absolument être préservé.

Cet « esprit village », c’est se battre pour nos aînés, nombreux notamment dans les Hameaux et qui s’inquiètent de leur isolement.

Cet « esprit village », c’est se battre pour nos enfants et nos jeunes en leur offrant les services nécessaires à leur épanouissement au sein de Magny et en leur donnant les moyens de se déplacer facilement, avec une politique des transports digne de ce nom…

Cet « esprit village », c’est  faire en sorte que notre ville ait une véritable mixité au sein de ses logements… et permette aux jeunes et aux plus fragiles d’accéder aux logements…

Cet « esprit village », c’est préserver notre qualité de vie, notre environnement et cesser ces projets d’urbanisation massive, alors que d’autres projets, à Debussy ou ailleurs, seraient possibles (résidences pour personnes âgées ou projets pour la jeunesse).

 

Parce que tout tient ensemble, parce que l’esprit de solidarité qui anime les Magnycois doit être soutenu et valorisé, parce que ce qui fait la singularité de notre ville, ce « bien vivre ensemble » doit plus que tout être préservé, nous continuons chaque jour à œuvrer en ce sens au sein de notre équipe !

 

Encore un grand bravo aux équipes du Téléthon et à son Président !

Valérie Pécresse renouvelle son soutien au Téléthon

A l’occasion de l’édition 2011 du Téléthon, Valérie Pécresse est venue renouveler son soutien aux équipes de Magny-Les-Hameaux, une nouvelle fois particulièrement mobilisées, au sein d’une Ville où les habitants savent être particulièrement généreux.

Elle a su rappeler à cette occasion qu’en tant qu’ancienne Ministre de la Recherche, elle avait agi pour la pérennité du Téléthon quand celui-ci faisait l’objet de polémiques injustes.

 

Conclusions du groupe de travail Avenir de Debussy « des logements pourquoi, pour qui ? »

Elaboration par les habitants membres des groupes de travail des éléments fondamentaux pour un futur cahier des charges du projet.

  • Le voisinage immédiat est constitué de pavillons d’environ 100 à 200m2 abritant des foyers de 2 à 5 personnes avec 1 à 4 voiture(s). Il convient de ne pas déséquilibrer le quartier notamment par l’accroissement trop important d’habitants et de voitures avec les problèmes liés au stationnement déjà très difficile rue G. Péri.
  • Types de logements et destination :

– Il existe à Magny une forte demande de petits logements T1, T2 et T3 qui manquent sur la commune.

– Il convient d’en privilégier la proportion sans trop déséquilibrer l’îlot.

– Ces logements seraient destinés, donc conçus, pour être occupés de préférence par des jeunes et des personnes âgées avec quelques T3 de préférence de plain pied.

Il convient de mixer locatif et accession à la propriété.

 

De la discussion ressort l’idée de logements « intergénérationnels » groupant non seulement des logements locatifs où s’appliquerait une convention spécifique mais également des logements en accession plus basés sur un engagement de principe.

Des « aménagements communs » pourraient être envisagés pour favoriser le fonctionnement de cet ensemble, éventuellement géré dans un cadre associatif.

 

Toutefois, il ressort que la majorité municipale souhaite que les nouveaux logements fonctionnent sur la règle des 3 tiers : un tiers en locatif, un tiers en accession aidée et un tiers en accession classique… Demande non formulée par les membres des groupes de travail…

 

 

 

 

Conclusions des groupes de travail concernant l’avenir de Debussy

Les 2 groupes de travail concernant l’avenir de « Debussy » ont spontanément fusionné, à la demande des habitants membres de chacun des groupes de travail.

Nous espérons que les souhaits des habitants sauront être respectés et que la majorité municipale ne sortira pas au dernier moment des solutions préparées à l’avance, en contradiction avec l’affichage de démocratie locale

1. Le sujet du premier groupe envisageait le « que faire » en attendant la réalisation du projet définitif.

Les idées force qui ressortent sont :

  • Clore le terrain notamment pour éviter l’installation de gens du voyage (fossés/buttes) ;
  • Conserver les arbres en bonne santé ;
  • Créer et maintenir un espace vert central avec possibilité d’un cheminement doux conservant un caractère publique à l’espace ;
  • Créer ou maintenir des places de parking « provisoires » en périphérie.

 

2. Le sujet du second groupe est d’estimer les grandes options du futur aménagement.

Les participants sont tous attachés à maintenir une bonne qualité de l’espace (13700 m2).

Il ressort principalement :

  • La notion de « parc habité » comprenant un espace publique ;
  • Travailler le bâti pour éviter les « aspects immeubles »
  • Le dit bâti devant inclure des caves/celliers pour conserver la vraie destination des parkings partagés en surface et sous-sol de préférence semi-enterrés.
  • Une majorité se dégage pour que la circulation dans l’espace publique reste douce.
  • Maintenir une fable densité de population compatible avec le quartier.

Saluer la mémoire, se souvenir, transmettre

En ce jour des commémorations de l’armistice de la Grande Guerre 1914-1918, les associations des Anciens Combattants et de nombreux écoliers accompagnés de leurs parents s’étaient donnés rendez-vous afin de saluer la mémoire de celles et ceux « morts pour la France » ainsi que des victimes civiles ou des personnes mortes en déportation lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Alors que le dernier « poilu » nous a quittés l’an dernier, il est plus que jamais important de transmettre et partager notre histoire aux plus jeunes générations.

Un merci particulier à l’harmonie magnycoise pour avoir « ensoleillé » cette froide matinée…

que mangent nos enfants dans les cantines magnycoises ?

Pour en cesser avec la désinformation de la majorité municipale qui voudrait faire croire que le bio est désormais omniprésent dans les assiettes de nos enfants…

Ce qui est toujours loin d’être le cas …

Un sujet dont nous vous tiendrons informés très régulièrement, qu’il s’agisse de la composition des repas, de leur qualité nutritionnelle, de la part du bio et de l’agriculture raisonnée… et du budget …

 

FOURNITURE DE REPAS EN LAISON FROIDE –

COMMUNE DE MAGNY  LES HAMEAUX

 

Critères du prestataire restauration au 01/09/2011

 

Plan alimentaire Fourni

10 fruits par mois

Catégorie de viande VBF

Selon les préparations, utilisation de tende de tranche, rond de tranche grasse, rond de gîte, noix de gîte, paleron, basse côte.

Type racial (accord interprofessionnel mai 2001) Veau label rouge d’Aveyron et du Segala

Selon les préparations, utilisation du bas carré et de l’épaule.

Durée de maturation (ref AFNOR V46-0001 de décembre 1996) et poids et l’état d’engraissement (réf CE n°2930/81 du 12 octobre 1981) Agneau appellation saveur occitane

(agneau de bergerie élevé avec sa mère et nourri au lait maternel)

Gigot confectionné dans la culotte

Sauté confectionné dans l’épaule

  Porc élevé dans l’ouest de la France et abattu à Locminé.

Viande Porc français (VPF)

Utilisation de la longe, du jambon et de l’épaule

La qualité des volailles servies Volaille d’origine française.

Utilisation des cuisses de poulet et de l’émincé de volaille.

Nourries à base de céréales 100% végétales sans farine.

La qualité des poissons servis Hoki, merlu, colin d’Alaska, lieu, cabillaud

Retrait des menus des espèces menacées

Label MSC (Marine Stewardship Council)

Qualité sans arête

Les poisons sont surgelés

Politique en matière de qualité et de traçabilité des produits Collaboration avec le GAEC LALOURET, producteur de fruits de la vallée de la Seine – agriculture raisonnée

Une fois toutes les deux semaines, des fruits seront servis aux élèves, adultes et personnes âgées.

Traçabilité des produits Produits issus du commerce équitable :

Bananes (Equateur, Pérou), sucre (Paraguay) en accompagnement du fromage blanc.

Pourcentage de produits naturels rentrant dans la confection des plats transformés En saison, légumes surgelés (cultivés dans le respect de l’agriculture raisonnée)

Les préparation à base de poisson comprennent 70% de poisson et ont un taux de protides sur lipides supérieur ou égal à 2.

 

Pourcentage de produits frais servis sur les menus 10 services de fruits rouges seront effectués dans l’année scolaire.

Respect de la saisonnalité des fruits et légumes.

Gamme et catégorie – Absence de pomme de terre de 5ème gamme.

– Fruits : catégorie 1 ou extra

– Crudité : 100% fraiche

– 1ere gamme spécialité pâtissière : 50% 1er gamme, 50% 3ème gamme surgelée

– Entrée à base de féculent : 70% 1ere gamme, 10% 2ème gamme appertisé, 20% 3ème gamme surgelé.

– Entrée à base de poisson : 100% 2ème gamme appertisé.

– Hors d’œuvre protidique – charcuterie,

– Œufs durs : 100% 5ème gamme

– Poisson : 100% 3ème gamme surgelé

– Viande : (bœuf, rôti, poulet, dinde, agneau, veau, charcuterie) : 100% 3ème gamme surgelé

– Ovo produits : 100% 5ème gamme

– Légumes : 60% 1er gamme frais sec, 40% 3ème gamme surgelé.

– Féculent frit (frites) : 100% surgelé

– tous les laitages : 100% frais

– Pâtisserie : 100% 1ere gamme

– Fruit cuit : 100% 2ème gamme appertisé

– Glace : 100% 3ème gamme surgelé

Certification non recours à des organismes génétiquement modifiés Exclusion des approvisionnements de tous produits mentionnant la présence d’OGM dans sa composition.
Désignation de la cuisine centrale Cuisine centrale de BUCHELAY

Capacité journalière de 17.000 repas

Equipe : 34 personnes

Cuisine de secours : DREUX

Option bio Approvisionnement en bio de certains produits (pâtes et semoule, les yaourts nature VRAI, les poulets bio de Vendée)
Option 1 : introduction d’une composante biologique  par repas servi Les plats bio alterneront : légumes cuits et crudités, pâtes, semoule et riz, haricots vert et carotte, poulet, bœuf, œuf yaourt, fromage frais, fruits de saison.

Su un cycle de 4 semaines, cela représente en fréquence d’apparition 4 entrées, 6 accompagnements (féculent ou légume), 3 protéines (poulet bœuf œuf), 3 fromages et laitages et 4 fois fruit cru.

Option 2 : fourniture d’un produit laitier biologique par repas servi.

Fruits et légumes sont issus de l’agriculture raisonnée.

Alternance des yaourts nature, yaourt aromatisés, petits suisses, fromage frais et fromage.

Sur un cycle de 4 semaines : 5 fois yaourt, 15 fois fromage et fromage blanc.

Autres Exclusion des matières grasses hydrogénées et OGM.

Pas d’utilisation d’huile d’arachide à la cuisine centrale de Buchelay

Performances en matière de protection de l’environnement. Surgelés cultivés dans le respect des principes de l’agriculture raisonnée.

Fournisseur de riz engagé dans une démarche environnementale volontariste.

Des produits issus du commerce équitable

Collaboration avec le GAE LALOURET, producteur de fruits de la Vallée de la Seine – agriculture raisonnée

Utilisation de barquette polypropylène transparente qui ne contienne pas de colorant alimentaire issu de substance chimique.

 

Taxe sur l’électricité…

Créée alors que notre commune était en déficit, le groupe Avenir de Magny a proposé, lors du Conseil Municipal du 10 octobre dernier, de la supprimer sur 2 ans maintenant que les finances sont assainies.

Cette suppression devrait bénéficier à tous les foyers qui ont des dépenses d’électricité y compris, voire surtout, les plus modestes.

Le maire a refusé et la majorité municipale ont refusé cette suppression et confirmé le maintien de la taxe à son taux maximum.

 

Vente d’oeuvres au profit de l’Association UMagnyTerre

 

Le 18 septembre avait lieu au Village une vente d’œuvres d’artistes notamment Magnycois au profit de l’association UMagnyTerre.

 

L’occasion de revenir sur cette belle et jeune association !

 

 

 

UMAGNYTERRE est une association qui fut créée en mars 2007, par un petit groupe de jeunes de Magny-les-Hameaux (78).
Notre histoire a commencé grâce à Passerelles, centre d’aide aux jeunes en difficultés. Plusieurs adolescents et jeunes adultes fréquentaient ce centre où des éducateurs les aidaient à s’en sortir.
Ces derniers ont proposé un projet humanitaire ayant pour but de sensibiliser les jeunes: 3 semaines à Madagascar dans un Centre d’orphelins pour leur construire une école et faire des animations.

Au retour ils ont tous été changés, bouleversés, pleins d’espoirs et de nouveaux désirs. Quelques uns ont décidé de créer une association pour continuer à aider ce Centre, Umagnyterre est née.

 

Plus d’infos sur leur site internet :

http://umagnyterre.fr.gd/%2A-Bienvenue.htm

 

Nuisances aériennes : Valérie Pécresse tient ses promesses

« Il faut arrêter de faire des choses trop subtiles, il faut qu’on ait des solutions claires, concrètes, rapides, efficaces, avant l’été » avait fermement déclaré notre Députée Valérie Pécresse, lors de la réunion publique qu’elle avait initiée à Magny-Les-Hameaux le 5 mai dernier.

 

Contrairement aux sarcasmes de la majorité municipale qui considérait que notre Députée ne tiendrait pas ses promesses, Valérie Pécresse a agi et a obtenu des engagements fermes, d’ores et déjà mis en œuvre. Des engagements qui vont permettre de réduire les nuisances aériennes de manière évidente.

 

 

Valérie Pécresse est en effet intervenue dès l’issue de la réunion auprès de sa collègue du gouvernement, Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement.

 

Ont été mises en œuvre les mesures suivantes, dont l’unique objectif poursuivi est de répondre aux demandes des riverains :

–          Des plages de silence total, soit L’INTERDICTION DE VOL, tous les dimanches et jours fériés de 12H à 15H

–          L’EXTENSION DES PLAGES DE MOINDRE BRUIT (seuls les avions équipés de silencieux ont le droit de voler) tous les weekends et jours fériés de 12H à 16H, le samedi dès 20H et toute l’année du coucher du soleil +30 minutes au lever du soleil -30 minutes.

–          Une liste des aéronefs munis de silencieux, seuls autorisés à utiliser les plages de moindre bruit, sera établie afin de RENFORCER LES CONTROLES.

–          RENFORCEMENT DES SANCTIONS CIBLEES sur les pilotes peu soucieux du respect des riverains.

–          Une démarche particulière sera mise en œuvre pour les NUISANCES LIEES AUX HELICOPTERES, ce qui montre bien la prise de conscience qui a eu lieu de la part des pouvoirs publics qui agissent en faveur de la tranquillité des riverains.

 

Loin des polémiques voulues par la majorité municipale, grâce aux réunions publiques et débats qui ont lieu, Valérie Pécresse et le gouvernement agissent concrètement pour notre tranquillité.

Rentrée des associations !

Le samedi 10 septembre avait lieu le Forum des Associations de notre ville.

Toutes les associations de Magny-Les-Hameaux étaient ainsi réunies permettant aux Magnycois de renouveler leurs adhésions et de découvrir les nouvelles associations présentes !

Associations sportives, caritatives, humanitaires, culturelles, écologiques ou de santé, associations pour nos aînés ou nos enfants, la vigueur du tissu associatif de Magny-Les-Hameaux doit absolument être soutenu durablement !

Protéger nos concitoyens : un impératif !

Nous habitons souvent Magny-Les-Hameaux par choix.

Choix d’une qualité de vie entre le vert d’un parc naturel régional et la proximité de villes dynamiques offrant services sportifs, culturels et commerciaux, et opportunités d’emplois.

Nous souhaitons préserver cet équilibre et un esprit Village qui doit nous caractériser.

 

Pourtant, les événements récents qui se sont déroulés dans notre ville nous laissent perplexes.

Brutalité, voire « lynchage barbare » d’après les témoins de la scène. Rare violence a l’encontre d’une jeune femme et de son compagnon.

Si les coupables ont été rapidement interpellés et condamnés à des peines de prison, les événements qui s’en sont suivis sont d’une rare gravité et il est particulierement irresponsable que la majorité municipale refuse de prendre véritablement ces faits en considération afin d’appliquer les mesures qui s’imposent.

 

Le quartier du Buisson a en effet été victime de « représailles » : saccage des abribus et de l’entrée du gymnase, dégradations de nombreux bâtiments dont la Maison des Petits.

Cela ne saurait être toléré : nous sommes en droit d’être et de nous sentir partout en sécurité à Magny, quel que soit notre quartier !

 

Ces événements appellent à une sérieuse remise en question de la politique menée pour veiller à protéger nos concitoyens : déploiement des moyens accordés à notre police municipale dans les quartiers actuellement centrés à la Mairie mais notamment rien dans le quartier du Buisson, vidéo protection inefficace Esplanade Gérard Philippe car placée à des endroits non stratégiques et ne sécurisant pas les commerçants et riverains.

 

Il nous appartient de faire vivre le lien social au sein de notre Ville, de préserver son équilibre, de donner des moyens à l’ensemble de nos quartiers.

 

Il nous appartient d’avoir une attitude d’une grande fermeté à l’égard de ceux, que l’on connaît pour la plupart, et qui mettent en péril cet équilibre en donnant de notre Ville une image qui ne lui ressemble pas.

Au conseil municipal nous avons plusieurs fois attiré l’attention du maire sur des faits précis cités par nos concitoyens sans qu’ils soient pris en considération.

Il appartient au Maire et à sa majorité de se montrer plus proches de nos préoccupations quotidiennes et de ne pas faire que rassurer en se comportant finalement comme si ces événements n’avaient pas eu lieu.

 

Au sein de notre groupe Ensemble pour Magny nous continuerons y veiller en espérant que l’on soit enfin entendu.

 

Nos chères poubelles

Cette question pourrait prêter à sourire s’il ne s’agissait pas de nos impôts…
Tous les citoyens de l’Ile de France ne sont pas égaux devant le coût d’enlèvement de leurs déchets. Nous en savons quelque chose, nous qui depuis 10 ans payons un coût deux fois plus élevé que les autres communes pour un service moindre.

Le scandale autour du SICTOM et la sortie de ce syndicat qui a coûté l’année dernière à Magny la somme de 465 000€,  autant de moins pour le fonctionnement de notre commune…

Une somme particulièrement élevée mais qui reste une paille a côté de tout ce que nous avions déjà payé… Sans compter qu’il nous faudra encore débourser 15.000€ par an jusqu’en 2024 !
Nos très chères poubelles, un mauvais choix toujours aussi peu assumé par la majorité…

Depuis deux ans, le taux de collecte de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères baisse ENFIN sensiblement, du fait du changement de syndicat au profit du SIDOMPE. Nous profitons donc automatiquement de l’amélioration du traitement.
Mais il reste un point noir : nous payons de fortes pénalités parce que nos déchets sont mal triés.
Or, nous sommes tout aussi civiques que nos voisins des communes alentour, mais contrairement à eux, nous manquons d’informations…

Manque d’informations, absence de campagne de sensibilisation… Dommage pour une majorité qui dit vouloir placer le développement durable au cœur de ses préoccupations…

Dommage à une époque où le pouvoir d’achat des foyers est si important, et la gestion de l’argent public si importante pour l’avenir, il existe un vrai levier sur lequel nous pouvons collectivement agir pour faire baisser les coûts : améliorer notre tri. Encore faut-il savoir ce qu’il est bon de faire ou de ne pas faire : il devient donc urgent que la majorité établisse et présente aux Magnycois un plan d’information pour améliorer le tri.

Nous souhaitons la mise en place d’actions d’information auprès des habitants. La « com » aux couleurs du « développement durable » est belle mais notoirement insuffisante.
Trions et baissons nos impositions, telle est notre volonté pour les Magnycois !

Chère municipalisation

 

Depuis 1991, l’association Magny Loisirs a su allier souplesse et efficacité au bénéfice des enfants de 3 à 12 ans

Pourtant, début 2010, sans que rien ne l’y oblige, la majorité a souhaité lancer une délégation de service public (DSP) concernant la gestion des 3 centres de loisirs, excluant volontairement du champ de la DSP certaines activités phares de l’association : camps de vacances ou Forum du jeune citoyen.

 

Aussi, lorsqu’il a fallu ajouter l’ensemble des frais induits HORS du champ de la DSP, le compte n’y était plus ! La majorité n’avait pas anticipé les coûts induits par les services rendus bénévolement par Magny Loisirs grâce à la forte implication des parents.

 

En catastrophe, la majorité a cassé la DSP qu’elle avait elle-même lancée et a choisi de municipaliser des services qui étaient pourtant rendus sans difficulté par Magny Loisirs.

Elle fait le triste choix de fragiliser un tissu associatif, pourtant particulièrement vivant à Magny…

 

Aujourd’hui, elle affirme qu’elle n’avait pas d’autres choix et présente la municipalisation comme l’ultime solution d’intérêt général !

Force est de constater que la majorité a fait un choix hasardeux en établissant une DSP, un choix coûteux en choisissant la municipalisation, voire un choix inefficace : une structure plus lourde, moins souple, impliquant moins les parents.

Un choix auquel l’encadrement de Magny Loisirs n’a pas adhéré, refusant d’intégrer la nouvelle structure…