Un élan de solidarité, bravo aux Magnycois !

Chaque année, le premier week-end de Décembre est l’occasion de démontrer un élan national de solidarité lors du Téléthon.

Grâce à l’implication et l’énergie de son Président, de ses équipes et de l’ensemble du réseau associatif de Magny-Les-Hameaux, c’est finalement toute notre communauté et notre ville qui battent pendant 30 heures au rythme de la générosité et du Téléthon.

 

Cet « esprit village » qui nous caractérise et qui rend possible une mobilisation et une réussite de cette ampleur doit absolument être préservé.

Cet « esprit village », c’est se battre pour nos aînés, nombreux notamment dans les Hameaux et qui s’inquiètent de leur isolement.

Cet « esprit village », c’est se battre pour nos enfants et nos jeunes en leur offrant les services nécessaires à leur épanouissement au sein de Magny et en leur donnant les moyens de se déplacer facilement, avec une politique des transports digne de ce nom…

Cet « esprit village », c’est  faire en sorte que notre ville ait une véritable mixité au sein de ses logements… et permette aux jeunes et aux plus fragiles d’accéder aux logements…

Cet « esprit village », c’est préserver notre qualité de vie, notre environnement et cesser ces projets d’urbanisation massive, alors que d’autres projets, à Debussy ou ailleurs, seraient possibles (résidences pour personnes âgées ou projets pour la jeunesse).

 

Parce que tout tient ensemble, parce que l’esprit de solidarité qui anime les Magnycois doit être soutenu et valorisé, parce que ce qui fait la singularité de notre ville, ce « bien vivre ensemble » doit plus que tout être préservé, nous continuons chaque jour à œuvrer en ce sens au sein de notre équipe !

 

Encore un grand bravo aux équipes du Téléthon et à son Président !

Valérie Pécresse renouvelle son soutien au Téléthon

A l’occasion de l’édition 2011 du Téléthon, Valérie Pécresse est venue renouveler son soutien aux équipes de Magny-Les-Hameaux, une nouvelle fois particulièrement mobilisées, au sein d’une Ville où les habitants savent être particulièrement généreux.

Elle a su rappeler à cette occasion qu’en tant qu’ancienne Ministre de la Recherche, elle avait agi pour la pérennité du Téléthon quand celui-ci faisait l’objet de polémiques injustes.

 

Conclusions du groupe de travail Avenir de Debussy « des logements pourquoi, pour qui ? »

Elaboration par les habitants membres des groupes de travail des éléments fondamentaux pour un futur cahier des charges du projet.

  • Le voisinage immédiat est constitué de pavillons d’environ 100 à 200m2 abritant des foyers de 2 à 5 personnes avec 1 à 4 voiture(s). Il convient de ne pas déséquilibrer le quartier notamment par l’accroissement trop important d’habitants et de voitures avec les problèmes liés au stationnement déjà très difficile rue G. Péri.
  • Types de logements et destination :

– Il existe à Magny une forte demande de petits logements T1, T2 et T3 qui manquent sur la commune.

– Il convient d’en privilégier la proportion sans trop déséquilibrer l’îlot.

– Ces logements seraient destinés, donc conçus, pour être occupés de préférence par des jeunes et des personnes âgées avec quelques T3 de préférence de plain pied.

Il convient de mixer locatif et accession à la propriété.

 

De la discussion ressort l’idée de logements « intergénérationnels » groupant non seulement des logements locatifs où s’appliquerait une convention spécifique mais également des logements en accession plus basés sur un engagement de principe.

Des « aménagements communs » pourraient être envisagés pour favoriser le fonctionnement de cet ensemble, éventuellement géré dans un cadre associatif.

 

Toutefois, il ressort que la majorité municipale souhaite que les nouveaux logements fonctionnent sur la règle des 3 tiers : un tiers en locatif, un tiers en accession aidée et un tiers en accession classique… Demande non formulée par les membres des groupes de travail…

 

 

 

 

Conclusions des groupes de travail concernant l’avenir de Debussy

Les 2 groupes de travail concernant l’avenir de « Debussy » ont spontanément fusionné, à la demande des habitants membres de chacun des groupes de travail.

Nous espérons que les souhaits des habitants sauront être respectés et que la majorité municipale ne sortira pas au dernier moment des solutions préparées à l’avance, en contradiction avec l’affichage de démocratie locale

1. Le sujet du premier groupe envisageait le « que faire » en attendant la réalisation du projet définitif.

Les idées force qui ressortent sont :

  • Clore le terrain notamment pour éviter l’installation de gens du voyage (fossés/buttes) ;
  • Conserver les arbres en bonne santé ;
  • Créer et maintenir un espace vert central avec possibilité d’un cheminement doux conservant un caractère publique à l’espace ;
  • Créer ou maintenir des places de parking « provisoires » en périphérie.

 

2. Le sujet du second groupe est d’estimer les grandes options du futur aménagement.

Les participants sont tous attachés à maintenir une bonne qualité de l’espace (13700 m2).

Il ressort principalement :

  • La notion de « parc habité » comprenant un espace publique ;
  • Travailler le bâti pour éviter les « aspects immeubles »
  • Le dit bâti devant inclure des caves/celliers pour conserver la vraie destination des parkings partagés en surface et sous-sol de préférence semi-enterrés.
  • Une majorité se dégage pour que la circulation dans l’espace publique reste douce.
  • Maintenir une fable densité de population compatible avec le quartier.