Dialogue de sourds avec la Mairie

Cette semaine, nous avons été alertés par de nombreux Magnycois sur des sujets qui touchent à notre cadre de vie, en particulier le logement et l’urbanisme.

Première alerte par les habitants du quartier du Buisson qui souffrent de la précarité énergétique de leurs logements. Un « accord » a été trouvé avec le bailleur social, sauf que cet accord est loin de faire l’unanimité et d’offrir toutes les garanties nécessaires aux locataires. Ainsi, sous couvert de réhabilitations pourtant très partielles, les loyers vont être amenés à augmenter dans des proportions non négligeables : de 600 à 900 euros par an !

Seconde alerte par les habitants du Hameau de Brouessy inquiets de l’avenir des anciens terrains de l INRA. Alors que 9 anciennes maisons abritaient des salariés de l INRA, 34 pavillons les remplaceraient sans aucune concertation là encore avec la population !  Un site internet a été créé à cette occasion : www.sauvezleshameaux.fr

 

Sur ces sujets, on ne peut une nouvelle fois que déplorer les simulacres de concertation de l’actuelle majorité municipale !

« La droite veut faire basculer Saint-Quentin-en-Yvelines » (Article Les Nouvelles des Yvelines)

Veuillez trouver ci après l’article des Nouvelles des Yvelines, signé David Canova, daté du 15 mai consacré aux municipales sur la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines.

« La droite aimerait faire tomber (…) Magny-Les-Hameaux. Valérie Pécresse ne s’y est pas trompée en y concentrant ses efforts et en soutenant Aurore Bergé. La bataille s’annonce rude. »
« L’opposition s’organise. Depuis plus de 2 ans, Aurore Bergé œuvre quotidiennement auprès des habitants avec son association Magny Nouvelle Energie. »

 

Aurore Bergé, investie par l’UMP à Magny-Les-Hameaux

Municipales de mars 2014 :

Aurore Bergé investie par l’UMP pour Magny-Les-Hameaux

 

Aurore Bergé, engagée depuis plusieurs années à Magny-Les-Hameaux a reçu, lundi 13 mai, l’investiture de l’UMP, à l’unanimité du comité départemental.

Responsable du Collectif Magny Nouvelle Energie, très investie au sein du secteur associatif, le comité départemental a salué « son engagement et son dynamisme ».

Aurore Bergé a rappelé les difficultés quotidiennes rencontrées par les Magnycois en matière d’incivilité et d’insécurité, le manque de volonté politique pour sortir la commune de son enclavement, l’approche dogmatique de la majorité de gauche en matière d’urbanisme au détriment d’une approche pragmatique et respectueuse de l’identité de la ville et le manque de vie sur la commune là où pourtant elle jouit d’une formidable diversité sociologique, culturelle ou même confessionnelle.

Enfin, Aurore Bergé a dénoncé le clientélisme et le sectarisme de la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, devenue l’école de formation du Parti Socialiste.