Palme de hausse d’impôts pour Magny-les-Hameaux (article Les Nouvelles des Yvelines)

« Des dépenses de fonctionnement qui ne cessent de croitre, des dépenses d’investissement qui continuent à baisser et les impôts locaux qui augmentent cette année de 13%, voilà le triste bilan des choix budgétaires de l’actuelle majorité de Magny-les-Hameaux. », regrette Aurore Bergé.
« Et pour quel niveau de service ? » questionne Aurore Bergé listant les insuffisances sur l’accueil de la petite enfance, les horaires inadaptés de la halte garderie, le manque de policiers municipaux, le manque de transports au sein de la ville et vers les gares, l’absence de soutien pour nos artisans, commerçants et professions médicales, les équipements publics qui attendent des rénovations, notamment les écoles ou l’accessibilité pour les personnes handicapées…
« Les priorités doivent être revues. Dépenser 1,5 million d’euros pour une salle des festivités qui a 18 mois de retard sur son inauguration initiale et dont le cout a doublé depuis le début des travaux ou dépenser 100.000 euros pour refaire la cuisine de l’Estaminet ne sont pas des priorités quand il y a des fuites dans des salles de classe !« 

Magny Nouvelle Energie dénonce une hausse de 13% des impôts !

« Des dépenses de fonctionnement qui ne cessent de croitre, des dépenses d’investissement qui continuent à baisser et les impôts locaux qui augmentent cette année de 13%, voilà le triste bilan des choix budgétaires de l’actuelle majorité de Magny-les-Hameaux. », regrette Aurore Bergé. A Magny, nous dépensons en moyenne 1515 euros par an et par habitant en dépenses courantes. Pour les villes de même taille, la moyenne est de 1029 euros !
Alors que les impôts des Français n’ont eu de cesse d’augmenter depuis 2012 et que les mêmes familles sont de plus en plus sollicitées financièrement, notamment avec le mode de calcul du taux d’effort (cantine, périscolaire…), les efforts de gestion que la municipalité refuse de faire sont répercutés sur les Magnycois. Ce d’autant plus que lors de la campagne municipale, le candidat Bertrand Houillon s’était engagé à ne pas augmenter les impôts !

« Et pour quel niveau de service ? » questionne Aurore Bergé listant les insuffisances sur l’accueil de la petite enfance, les horaires inadaptés de la halte garderie, le manque de policiers municipaux, le manque de transports au sein de la ville et vers les gares, l’absence de soutien pour nos artisans, commerçants et professions médicales, les équipements publics qui attendent des rénovations, notamment les écoles ou l’accessibilité pour les personnes handicapées…
Des efforts de gestion doivent s’opérer, notamment sur des services municipaux qui sont mutualisés avec la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines; des fonctionnaires qui partent en retraite peuvent notamment ne pas être remplacés dans ces services. Des économies doivent être réalisées dans l’entretien et la maintenance de nos équipements. La facture énergétique doit baisser.
« Les priorités doivent être revues. Dépenser 1,5 million d’euros pour une salle des festivités qui a 18 mois de retard sur son inauguration initiale et dont le cout a doublé depuis le début des travaux ou dépenser 100.000 euros pour refaire la cuisine de l’Estaminet ne sont pas des priorités quand il y a des fuites dans des salles de classe !« 
Enfin, Magny Nouvelle Energie dénonce le total mépris des élus de la majorité dont la seule réponse aux questions qui étaient formulées a été : « retournez à l’école !« . La démocratie suppose transparence, honnêteté et respect.
——
Et en image, la vision d’avenir proposée par les élus de l’actuelle majorité diffusée pendant le Conseil (réalisée sans trucage…)