Aurore Bergé, Responsable de Magny Nouvelle Energie, sollicite l’investiture de l’UMP

Retrouvez ci après la lettre par laquelle Aurore Bergé, Responsable de Magny, Nouvelle Energie, sollicite l’investiture de l’UMP dans le cadre de l’élection municipale de Magny-Les-Hameaux.

Comme elle le souligne dans son courrier, il s’agit de constituer une « équipe qui va bien au-delà de notre parti, car il est ici question de proposer une alternative crédible et durable à l’actuelle majorité de gauche« .

 

« Madame, Messieurs,

 

C’est empreinte d’une émotion sincère que je sollicite aujourd’hui l’UMP afin de recevoir officiellement l’investiture de mon parti dans le cadre de l’élection municipale de Magny-Les-Hameaux.

C’est à l’âge de mes 16 ans que j’ai fait le choix de l’engagement politique en adhérant à l’UMP, profondément marquée par le « choc » du 21 avril, frustrée de ne pouvoir participer à la décision n’ayant pas encore l’âge légal pour voter. L’UMP était alors une promesse : celle de créer un rassemblement large de toutes les composantes de la droite républicaine et du centre, fier de porter les valeurs de mérite, de travail, de famille, de responsabilité, de liberté et de nation. Bien que notre parti ait pu traverser des turbulences, bien qu’il ait pu être soumis à des débats internes, jamais je n’ai eu à regretter mon choix, bien au contraire. Chaque jour qui passe, je suis d’autant plus convaincue de la pertinence du choix qui fut le mien il y a 10 ans.

 

 

Engagée au sein de la fédération des Yvelines, pour laquelle j’ai été pendant plusieurs années Responsable des Jeunes Populaires avant d’entrer au Bureau National des Jeunes et d’être nommée Chargée de mission de la fédération UMP, je suis fière d’appartenir à un département d’élus sincères et engagés pour leur territoire, auprès desquels j’ai particulièrement appris. Je suis fière d’appartenir à un département où les élus œuvrent pour le « bien commun » au-delà de tout esprit clientéliste et partisan qui est définitivement la marque de nos opposants, si prompts à nous adresser leurs leçons de morale.

 

Investie depuis plusieurs années désormais à Magny-Les-Hameaux, je suis heureuse de porter avec une équipe pleinement renouvelée et mobilisée une alternative sur ce territoire qui se meurt de n’avoir plus de projets, plus de perspectives, plus d’ambitions.

Un territoire où nous avons des élus militants et dogmatiques quand nous souffrons d’un manque criant de bon sens.

Un territoire où la majorité de gauche préfère porter des œillères sur les questions d’incivilité et d’insécurité, car ouvrir les yeux signifierait devoir résoudre les difficultés quotidiennes des Magnycois. Et là n’est pas leur ambition.

Une ville qui pourrait pourtant rayonner du fait de sa situation géographique exceptionnelle (au cœur de Saint-Quentin-en-Yvelines, du plateau de Saclay et du Parc Naturel Régional de la Vallée de Chevreuse), si le volontarisme politique était là pour aider à son désenclavement.

Une ville qui pourrait se prévaloir d’une qualité de vie forte si l’urbanisme y était maîtrisé, son identité et son « esprit village » y étaient respectés.

Une ville qui pourrait être attractive, où ses habitants ne seraient pas juste « de passage » mais auraient le désir d’y élever leurs enfants ou de fonder leurs familles, où les professions libérales, artisans, commerçants et entrepreneurs pourraient s’implanter durablement pour peu qu’ils s’y sentent soutenus.

Magny-Les-Hameaux est une ville que j’aime, sincèrement, au sein de laquelle j’ai tissé des liens très forts, notamment grâce à un réseau associatif formidable d’engagement mais sur lequel tous les efforts ne peuvent reposer.

 

Il y a tant à faire. Pour Magny et son avenir. Pour la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, aujourd’hui la plus endettée de France, boursoufflée par le clientélisme de gauche.

Il y a tant à changer.

 

C’est pour cela que je me suis engagée résolument ces dernières années et ce pour quoi je travaille au quotidien, avec une équipe qui va bien au-delà de notre parti, car il est ici question de proposer une alternative crédible et durable à l’actuelle majorité de gauche.

C’est pour cela que je sollicite aujourd’hui l’investiture officielle de l’UMP.

Très sincèrement,

Aurore BERGE »