Choix budgétaires : la gauche choisit l’instrumentalisation

Les baisses de dotation sans précédent de la part de l’Etat imposent des choix. Il y a deux options qui s’offrent aux collectivités : redéployer et réaliser des économies en fonctionnement ou augmenter les impôts. 

A Magny-les-Hameaux, la gauche a choisi une hausse massive des impôts locaux (+10% pour la taxe d’habitation, +13% pour la taxe foncière). Sans que la qualité de service n’augmente. Et pour continuer à financer des choix hasardeux comme une salle des festivités qui aura coûté plus de 1,5 million d’euros !

A Saint-Quentin en Yvelines, notre majorité de la droite et du centre a refusé l’augmentation des impôts. Et donc de recentrer ses missions sur celles qui sont obligatoires au premier rang desquels le développement économique et donc… l’emploi !

 

Face à cela, la gauche magnycoise a choisi l’instrumentalisation.

Pour l’organisation d’une bataille politique de la gauche contre la majorité de la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, tous les moyens de communication ont été utilisés : mail à l’ensemble des présidents d’association, newsletter dédiée, post sur la page Facebook de la Mairie ! Et même la responsable de la communication de la Mairie que le Maire a dépéchée le soir de la manifestation pour en faire une couverture !

Les moyens de notre commune n’ont pas à être utilisés pour poursuivre des objectifs partisans et politiciens !