Conseil municipal du 2 novembre : ce qu’il faut en retenir

L’essentiel du Conseil municipal du lundi 2 novembre :
Le sujet principal à l’ordre du jour : l’accessibilité des bâtiments municipaux pour les personnes handicapées.
Les communes avaient 10 ans pour réaliser les aménagements nécessaires. Le bilan de ces 10 ans à Magny ? Un zéro pointé ! Aucun bâtiment construit avant 2015 n’est en conformité avec la loi. Le symbole le plus flagrant ? Notre mairie dont la porte est si lourde qu’elle empêche aux personnes en fauteuil de pouvoir y entrer.
Maintenant, la municipalité a 3 ans pour se mettre en conformité avec la loi. Vos élus MNE seront particulièrement attentifs au bon respect de cet agenda et au choix des prestataires…

Le Conseil municipal a aussi donné lieu à un très vif échange sur la question de l’implantation d’une « mosquée » cet été à côté des jardins familiaux. Un très vif échange au regard de l’extrême nervosité de l’équipe municipale.
Une nouvelle fois, on nous a reproché de … poser des questions ! Oui, j’estime que des questions légitimes se posent et qu’il est de la responsabilité du Maire que de clarifier.
Une nouvelle fois, la seule réponse aura été que nous « instrumentalisons les peurs » et que « nous nous rapprochons des extrêmes ».
Et qu’il avait été scandaleux que nous demandions que l’aumônerie puisse bénéficier d’un stand au Forum des Associations…
Nous ressentons une certaine lassitude à nous voir toujours opposer les mêmes faux arguments…
Ce qui ne nous empêchera pas de persévérer et de les mettre face à leurs responsabilités !