Débat d’Orientation Budgétaire de Magny-Les-Hameaux : endettement, fiscalité et réforme des rythmes scolaires

Débat d’Orientation Budgétaire de Magny-Les-Hameaux :

Magny Nouvelle Energie dénonce le maquillage de l’endettement

et la forte pression fiscale et déplore les conséquences de la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires

 

Alors que les Français doivent faire face à une augmentation sans précédent de la pression fiscale, Magny Nouvelle Energie, relayé par les élus d’opposition municipale, s’inquiète de la fiscalité élevée de la commune et de la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (CASQY).

 

La CASQY, par un mode de calcul ubuesque et déraisonnable de la CFE (cotisation foncière des entreprises), a asphyxié les très petites et moyennes entreprises. Les artisans et commerçants de Magny l’ont d’ailleurs à juste titre vivement signalé, allant jusqu’à manifester devant le siège de la CASQY. On rappellera à toutes fins utiles que la CASQY est dirigée depuis sa création par une majorité de gauche et que Jacques Lollioz en est encore le 1er Vice Président.

D’autre part, si on peut se satisfaire d’un taux maîtrisé pour la taxe d’habitation, on déplore par contre un taux élevé pour la taxe foncière bâtie. Ce taux est particulièrement lourd à porter pour les personnes âgées qui doivent faire face actuellement à une baisse de leur pension de retraite à cause de l’inflation.

 

 

Sur l’endettement de la commune, Magny Nouvelle Energie souhaite souligner le maquillage opéré par la majorité de gauche. Ainsi, si l’endettement communal est raisonnable, il n’en est pas de même pour l’endettement de la CASQY.

> En 2009, la CASQY était ainsi en pôle position du palmarès des communautés d’agglomération les plus endettées de France (dernier classement en date)

> Dans son rapport de notation de 2012 dont le Président de la CASQY, Monsieur Cadalbert, se gargarise sur son blog, FitchRating déplore un endettement particulièrement élevé : plus élevé que la moyenne de l’endettement des autres villes nouvelles et nettement supérieur à celui des autres communautés d’agglomération.

 

Enfin, Magny Nouvelle Energie s’inquiète de la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires, imposée par le gouvernement de gauche soutenu par la majorité municipale actuelle. Cette réforme réalisée à la hâte, sans concertation, de nombreux parents d’élèves et enseignants y sont opposés.

La majorité municipale a ainsi indiqué reporter cette mise en œuvre à septembre 2014, soit après les élections municipales … On n’est jamais trop prudents !

 

One Reply to “Débat d’Orientation Budgétaire de Magny-Les-Hameaux : endettement, fiscalité et réforme des rythmes scolaires”

  1. Benoît TOULLEC dit :

    En effet, malgré les recettes de la CASQY, l’endettement de celle-ci sera à prendre en compte dans l’avenir de Magny-Les-Hameaux… Car dire que cela n’a pas d’impact ( risque zéro ) pour les habitants de la commune est une illusion que la majorité locale actuelle essaie de faire croire !!!

Les commentaires sont clos.