Incident de campagne : déclaration de notre candidate Aurore Bergé

Dans la soirée du 17 mars, une affiche officielle de mon adversaire a été vandalisée. Cet acte doit être condamné avec la plus grande des fermetés.

Le maire sortant a dit vouloir porter plainte : j’espère qu’il l’a fait. Puisqu’il répète à l’envi que les caméras de vidéo protection sont idéalement placées et sont efficaces la nuit, à n’en pas douter les images seront regardées avec la plus grande vigilance et l’auteur ou les auteurs de ces faits seront identifiés. C’est notre souhait.

 

Ce qui doit tout autant être condamné, c’est l’exploitation politicarde qui est faite de cet acte regrettable.

Le fait que la majorité sortante et ses quelques soutiens, fébrile à l’approche du vote du 23 mars, ose nous accuser de manière directe et indirecte, sur son blog et les réseaux sociaux, d’avoir commis cet acte est particulièrement grave.

Je ne laisserai pas notre honneur et notre intégrité être attaqués lors de cette campagne électorale : j’ai donc porté plainte dès ce matin pour dénonciation calomnieuse.

 

Depuis près d’un an et demi que je suis en campagne, je n’ai cessé d’être victime d’attaques personnelles, sur les blogs, les réseaux sociaux, les tracts ou lors de réunions publiques. Jamais je ne m’en suis plainte. Jamais je ne me suis victimisée.

Mais les attaques sur ma vie privée et professionnelle, les rumeurs, chaque jour plus grotesques et plus grossières, donnent une bien piètre image de la vie politique.

Comment s’étonner après que tant de personnes choisissent de ne pas voter si ceux qui sont censés les représenter n’ont pas d’autre argument que les attaques personnelles, le dénigrement, le mensonge et la rumeur….

Cela n’est pas ma conception de l’engagement et de la vie politique en général. Cela n’est pas plus la conception qu’en ont les 28 femmes et hommes qui sont avec moi engagés pour Magny Nouvelle Energie.

 

 

Dans 4 jours, les Magnycois, libres et dans le secret de l’isoloir, vont choisir leurs prochains élus et le projet qu’ils veulent voir mis en œuvre pour notre ville.

Plus que jamais, au regard de ces dernières heures de campagne, il est urgent d’instaurer de nouvelles méthodes, respectueuses et transparentes, d’impulser un nouveau souffle, une nouvelle énergie pour la ville que nous aimons !