Résultats des élections régionales et dernier Conseil Municipal

Le dimanche 13 décembre, les Franciliens ont fait le choix de l’alternance pour notre région. La majorité de gauche, coalisée en dernière minute avec l’extrême gauche et les Écologistes, a été rejetée. Pour être élue, elle était prête à toutes les compromissions : allant jusqu’à s’unir avec les amis de Monsieur Tariq Ramadan, celui là même qui avait refusé de condamner les lapidations des femmes, ou un militant en faveur de la légalisation de la prostitution. En défenseur des droits des femmes, on a connu mieux.

A Magny, la liste de gauche a également été minoritaire. Et Valérie Pécresse placée en tête de ce scrutin.

Cette progression en faveur de l’alternance sur notre commune est la démonstration que le travail engagé depuis plusieurs années désormais et qui s’est accéléré depuis la dernière campagne municipale paie. Cela est pour nous un encouragement à continuer à aller à votre rencontre, à dénoncer les problèmes d’insécurité, les choix hasardeux en matière d’urbanisme, le manque de soutien aux artisans, commerçants et professions libérales, notamment médicales, l’absence de concertation véritable.

Quelques mots également sur le dernier conseil municipal de l’année 2015.

Plusieurs délibérations ont été adoptées :
Le plan local d’urbanisme intercommunal. Une concertation a eu lieu à laquelle un certain nombre d’entre vous a participé. Le PLUI fixe un cadre. Notamment celui d’un urbanisme maîtrisé sur nos territoires et qui doit anticiper les services dont les habitants ont besoin. C’est ce pour quoi nous plaidons depuis longtemps : anticiper, voir à plus long terme plutôt que d’additionner des constructions sans concertation.
Nous avons voté pour.
Les fonds de concours, c’est à dire les fonds alloués aux communes par la communauté d’agglomération pour la réalisation d’investissement (travaux). Il est important de souligner que depuis que la communauté d’agglomération a changé de majorité, les sommes qui sont allouées à notre ville sont en augmentation.
Nous avons voté pour.
La nouvelle gouvernance de la communauté d’agglomération au 1er janvier 2016.
Vous le savez, notre agglomération va s’étendre à 5 villes : Maurepas, Plaisir, Coignieres, Villepreux et Les Clayes sous Bois. Une nouvelle répartition des élus de l’agglomération doit donc être adoptée.
La majorité de droite et du centre de la CASQY propose une répartition équitable et simple : les 7 communes actuelles de l’agglomération gardent leur nombre de conseillers et les modalités de répartition sont les mêmes pour les nouvelles communes. Cela permet notamment aux plus petites villes de ne pas avoir seulement un représentant.
La gauche s’y oppose pour une raison simple : l’élu d’opposition à Maurepas ne leur convient pas. Il est le principal opposant du maire de droite de Maurepas mais n’a pas sa carte du PS ou du PC. Drôle de conception de la démocratie. Et beaucoup de sectarisme.
Un sectarisme qui s’est exprimé pendant le conseil puisque malgré un débat intéressant et enrichissant – ce qui est rare et bien -, la gauche a lu un texte préparé à l’avance et ne tenant aucun compte du débat qui venait de se tenir. Il y était notamment dit que je « vote contre Magny-les-Hameaux et ses habitants. » La difficulté des textes préparés à l’avance, c’est qu’ils ne laissent aucune chance au débat.
Nous n’avons pas voté pour cette délibération qui proposait de revenir sur la répartition proposée par la majorité de la CASQY.